La valse des non-dits,

180px-Pierre-Auguste_Renoir_146Onze ans que nous tissons ce lien, nous l’avons parfois maltraité, rangé, oublié, piétiné, nié et enterré…

Puis déterré, consolidé, rebrodé, cajolé, caressé, désiré, aimé à force de compréhension…

Cependant, jamais nous n’avons pu nous résigner à le couper, étrangeté d’une union non étiquetée…

Nous étions deux grands masochistes et de nos sentiments nous choisissions d’être autistes…

Toi le torturé, le Roi de la barricade, moi l’angoissée, la Reine de la dérobade…

Des non-dits nous faisions notre protection, comme les amants maudits se nourrissant d’illusions…

Ce combat intérieur nous l’avons mené ensemble, en première ligne ou en repli, selon notre détermination…

Avec pour seul barda cette peur qui nous rassemble, une prière, un signe, un répit, tout sauf l’abdication…

Puis la lutte s’est arrêtée, au moment même où nous étions le plus acharnés…

Les armes nous avons enfin déposées, cheminement des émotions que l’on ne peut plus garder…

On vient de signer la trêve, l’apaisement pour ne pas devenir fou, ce n’est plus un rêve, on a enfin fait sauter le verrou…

Alors oui, nous n’avons pas de photos de nous, pas notre chanson, pas d’échange de mots doux, ni même un surnom…

Mais nous avons eu le courage de nous avouer nos sentiments, ni mirage, ni faux-semblants…

A toi Mathias, qui m’a offert une force insoupçonnée quand tu t’es déclaré…

Inutile que je cadenasse ce que je ressens pour toi depuis des années…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s